NON au 17 novembre 2018

By 14 novembre 2018 Non classé

NON, clairement NON !

Inimaginable de participer à une agitation démagogiquement fomentée par des irresponsables le 17 novembre prochain !

Impossible de cautionner ce faux-nez, cette escroquerie intellectuelle, cette facétie politique scandaleuse, cette vocifération de « faux miséreux », relayée sans honte par des médias aux méthodes propagandistes des époques les plus noires de l’histoire de notre planète !

Ce mouvement dit « des gilets jaunes » est une preuve supplémentaire, s’il en était besoin, de cet art consommé intemporel de la manipulation de foules fragiles et moutonnières, usuellement pratiqué par les dictateurs et les fascistes de tous temps.

Je n’ai jamais senti le danger insurrectionnel aussi imminent : aujourd’hui, spéculant sur la cupidité, l’indignité, l’immoralité et l’irresponsabilité médiatique, d’aucuns mobilisent « la rue » sur le prix du carburant… demain sur les amateurs de viande et leurs bouchers… après-demain sur les confessions ou les croyances… à quand une nouvelle « Saint-Barthélemy »… ?

La réalité : jamais le poids des carburants n’a aussi peu pesé dans le budgets des ménages… dire le contraire, c’est mentir, c’est se mentir ! Quand en 1973 une heure de SMIC permettait de rouler 30 kms, en 2018, la même heure de SMIC permet de rouler 134 kms !

Face à cette démonstration incontestable qui heureusement se diffuse, les masques finalement tombent ; derrière « mère-grand » apparaissent à visages découverts les vrais « crocs » idéologiques et politiques des fomentateurs professionnels de troubles et de soulèvements en tous genres.

Ainsi… d’un mouvement initiée pour appeler à une réduction des taxes pétrolières… dorénavant contraints et forcés par l’évidence d’un mobile originel inique, en viennent-ils à mobiliser les éternels « braillards » tous motifs confondus, autour d’une manifestation populiste « Anti-Chef de l’État » !

En démocratie, toute idée est respectable ; la contestation du pouvoir est légitime et imprescriptible ; là n’est pas la question !

C’est le mécanisme employé par ces faux-apôtres et vrais asservisseurs du peuple qui est lamentable et condamnable !

C’est ce procédé scandaleux et funeste qui n’est pas humainement tolérable, consistant à exploiter, pour atteindre de sordides objectifs, tantôt la naïveté et/ou l’inexpérience des plus jeunes, tantôt la crédulité des ignorants, tantôt encore la lassitude des plus démunis, mais plus généralement et plus fréquemment, cette disposition congénitale « franchouillarde » à la plainte perpétuelle, pour tous ceux qui sont contre et contre tous ceux qui sont pour…  

Cette pénible manœuvre, comme l’histoire nous le démontre factuellement siècle après siècle, révolution après révolution, finit immanquablement par retomber sur la tête des plus faibles, des plus pauvres, des plus ignorants, des plus modestes, des plus « cabossés » des nations… en un mot, sur tous ceux, qui de toute leur bonne foi, hurlent en tête des cortèges ou aux sommets des barricades, perfidement et indignement poussés, froidement manipulés en toute lucidité par des ombres diaboliques assassines, aux réelles intentions contraires au bonheur du genre humain…

OUI décidément OUI… face à toute forme d’hypocrisie, de toxicité politique, de mystification des peuple, la liberté impose de ne jamais rallier ni l’hallali, ni le lynchage !

Leave a Reply